BEAUTE

Tatcha Skincare, ça vaut vraiment le coup ?

Minasan Konnishiwa 🙏

Je rêve du Japon tous les jours… Je ne sais pas si je pourrai m’y rendre cette année, les voyages ne sont pas à l’ordre du jour pour moi, étant en création d’entreprise l’attention doit rester focalisée sur l’objectif principal.

J’ai, d’ailleurs, hâte de vous en parler quand mon projet professionnel sera plus abouti, c’est tout de même le thème principal de mon blog 😉

Pour l’instant j’y travaille et espère de bonnes nouvelles très vite…🙏

Mais pour l’heure c’est le moment de ma revue Tatcha… Cette marque de Skincare japonaise dont on entend de plus en plus parler en ce moment et qui, sauf erreur, n’est pas encore distribuée en France, ni par aucun site de produits de beauté en ligne…

~ La petite histoire ~

Pour vous présenter succinctement l’histoire de cette marque, on retiendra que la créatrice, Victoria Tsai, soucieuse de la composition de ses produits de beauté, a préféré, à l’occasion d’un voyage à Kyoto, revenir aux sources pour s’imprégner des rituels de beauté pure et du savoir-faire de ce riche patrimoine séculaire perpétué notamment par les Geishas mais surtout recueillis dans un livre ancestral que j’imagine précieusement conservé par ses maîtres. C’est de cette extraordinaire relique que notre chère créatrice a puisé les ingrédients nécessaires aux savantes concoctions qui ont fait preuve de leur efficacité à travers le temps, en témoignent la légendaire et traditionnelle beauté naturelle des natives du pays du soleil levant.

~ Qu’est-ce que ça vaut ? ~

Beaucoup, moi y compris, se demandent si les crèmes et autres produits de cette marque, au packaging somptueux, en valent vraiment la peine au vu du prix moyen relativement onéreux de cette gamme luxueuse. Personnellement si ceux-ci ne m’avaient pas été offerts (thanks to TheMasterclass), je n’en aurais sans doute pas eu accès de si tôt.

J’ai donc pu tester la Dewy Skin Cream composée entre autre à partir d’algues d’Okinawa, de riz noir et d’un complexe de trois super aliments anti-âge du Japon appelé Hadasei-3, ainsi que le primer The Silk Canvas constitué de fibre de soie, un veritable rituel de Geisha remis au goût du jour.

~ The Silk Canvas ~

En ce qui concerne ce primer qui se présente sous forme de cire qui va fondre au contact de la peau, celui-ci est plus efficace pour unifier le teint que mes primers en crème, sous réserve de tester celui de Laura Mercier… C’est la première fois que je teste un primer de ce type et n’ai pas réellement d’éléments de comparaison. Les primers que j’utilisais étaient souvent très siliconés et je ne les trouvais pas nécessaires à mon make-up. Là, avec le Silk Canvas, force est de constater qu’il lisse parfaitement la peau, les pores sont invisibles.

~ The Dewy Skin Cream ~

Avant de poursuivre avec la crème, il me faut préciser que la composition des produits Tatcha est tout ce qu’il y a de plus propre, vegan et cruelty-free.

Je ne vais pas prolonger le suspense outre mesure, ces produits sont aussi beaux que bons 😍. Sachez que dès les premières utilisations de la Dewy Skin Cream j’ai été absolument conquise pour plusieurs raisons.

La première et la plus importante, l’efficacité de ces produits. La crème est très hydratante, laisse un fini lumineux sans effet gras, j’ai même constaté un effet flouteur de teint, les pores et petites imperfections sont comme estompés, ce qui est toujours agréable.

La deuxième raison est que cette crème, bien que riche et destinée aux peaux sèches, a une composition à base d’eau. Ce qui est indispensable pour moi qui utilise majoritairement des fonds de teint à base d’eau.

Enfin, la troisième raison est qu’elle ne peluche pas à l’application et constitue une excellente base de maquillage. Je rencontre souvent ce problème de défaut d’absorption par ma peau de certaines crèmes ou sérums sans réellement savoir à quoi cela est dû, mais ni la Protini de Drunk Elephant ni la Dewy Skin Cream ne m’a causé ce souci.

D’ailleurs, pour poursuivre la comparaison avec ma précédente crème la Protini, je trouve que la Tatcha est aussi efficace niveau soin et hydratation mais d’un point de vue purement cosmetique, je préfère le rendu de mon maquillage avec la Tatcha, sans occulter le fait que le primer y est certainement pour quelque chose, mais néanmoins la texture plus fine de la crème Tatcha me conforte dans mon choix, quand je trouve celle de la Drunk Elephant un peu trop riche pour une crème de jour, bien qu’elle soit facilement absorbée par ma peau avec également l’effet flouteur auquel je suis maintenant habituée.

Ayant la peau mixte, j’evitais ce type d’hydratation intense le jour, mais je n’ai pas eu à deplorer plus de brillance qu’à l’accoutumée, mon teint est parfaitement hydraté et lumineux, certes je brille mais telle est la nature de ma peau.

Enfin concernant les effets anti-âge et l’action sur les rides et ridules, ayant un visage plein et les sillons très peu accentués, je ne peux pas vraiment me prononcer sur ce point, merci à un des seuls avantages de ma gourmandise 😁. Et très sincèrement je ne crois pas aux vertus anti-âge des crèmes, tout simplement car leurs principes actifs ne peuvent pas pénétrer assez profondément le derme pour agir.

~ Je rachète ou pas ? ~

Jusqu’à présent, de toutes les routines skincare que j’ai eu à tester, et que je teste sur le long terme jusqu’à épuisement du produit, c’est sans hésitation la gamme Tatcha que je rachèterai. Toutefois, je n’ai pas encore essayé le rituel de La Mer qui promet la lune et qui m’attend depuis des mois dans mes placards… Affaire à suivre.

La brume de la gamme Dewy de Tatcha me fait très envie, mais n’ayant pas prévu de voyage ni aux USA, ni au Japon dans les prochains jours, je ne vois pas comment… 😳

En revanche, si je devais racheter une gamme de soin chez Tatcha, pas de si tôt vu mon backup en attente, j’opterai pour la Water Cream qui correspondra plus à mon type de peau a priori, car elle promet une action sur le sébum. La gamme Dewy est à base d’eau également mais la Water doit l’être davange en toute logique, ce qui m’arrange car mes FDT sont généralement tous à base d’eau.

En effet, si vous préparez votre peau avec une crème hydratante composée à base d’huile et que votre fond de teint est, quant à lui, formulé à base d’eau, celui-ci risque de s’oxyder et de moins bien tenir que s’il était posé sur une base à formulation de même nature.

En conclusion,

Je ne vais vous dire qu’il faut absolument acheter cette marque de skincare pour avoir une peau merveilleuse et que si vous passiez à côté vous risqueriez de rater quelque chose d’exceptionnelle, ce serait exagérément faux. Toutefois je comprends l’engouement autour de cette marque dans les endoits du monde où elle est distribuée, mais elle est certainement pas la seule à apporter telle satisfaction.

Je suis, depuis quelques années, très attirée par la cosmétique asiatique depuis que j’avais decouvert, à l’occasion d’une escale à Séoul, les marques, La Neige, Missha, ou Iope, notamment leur excellent FDT cushion, et d’autres produits coréens qui commencent à arriver petit à petit en France et au budget beaucoup plus accessible que Tatcha

J’envisage d’ailleurs d’essayer une crème de la marque La Neige, histoire de la comparer à ma routine actuelle et de voir si ma peau la reçoit sans encombre ou si elle est définitivement résolue à snober tout ce qui coûte moins de 50 euros 😁.

Si vous avez eu l’occasion d’utiliser Tatcha n’hésitez pas à venir me dire ce que vous en pensez 🤗

Merci de m’avoir lue et à très bientôt !

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “Tatcha Skincare, ça vaut vraiment le coup ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s