MAKEUP

ENTRETIEN DES PINCEAUX – Porte-pinceau hygiénique, Nettoyage rapide et efficace

PORTES-PINCEAUX HYGIÉNIQUES

Et si je vous disais que j’ai attendu ces portes-pinceaux pendant plus d’un an vous me croiriez ? C’est pourtant le cas, merci Aliexpress… Je vous passe les détails de deux commandes jamais arrivées à destination et dont je n’ai pas plus vu la couleur du remboursement…

Anyways1… J’ai, en définitive, trouvé les mêmes un peu plus chers ailleurs, mais entre nous je préfère payer 4 euros de plus et les avoir effectivement et rapidement que de risquer à nouveau ce genre de mésaventure.

Quoi qu’il en soit, ces rangements sont vraiment idéaux, j’apprécie surtout le fait qu’il y ait un couvercle, je les voulais surtout pour ça. Moi qui expose mes pinceaux sur des étagères, je n’arrêtais pas de me dire en les regardant à quel point ça pouvait être dégoutant peu hygiénique de les laisser prendre la poussière ainsi, puis me les appliquer sur le visage (la Monk en moi était au bout du rouleau).

En plus d’être pratique et hygiénique, ce porte-pinceau est esthétique par sa simplicité. Il existe aussi avec des ornements moins à mon goût, d’autant plus qu’en général les pinceaux ont souvent des éléments dorés ou chromés et si vous rajoutez les petites perles en fond qui servent de support décoratif aux pinceaux, ce serait too much, et too much c’est too moche 😉

Mes anciens contenants « à ciel ouvert » me servent toujours pour y mettre les pinceaux que j’utilise et qui sont en attente de lavage, dès lors que je ne mets que les pinceaux propres dans ces contenants fermés.

Enfin, il faut veiller à ne pas le faire tomber, car le plexi et les charnières du couvercle semblent fragiles, une chute sur du carrelage et ce serait le drame…

Voici le lien pour voir le prix, porte-pinceau hygiénique avec couvercle. Vous avez aussi le choix de la forme chez d’autres vendeurs.

N’oubliez pas de prendre quelques perles, beaucoup plus que moi qui ai mésestimé les quantités, afin que les pinceaux puissent bien tenir debout dans la box. Voici les Perles de Nacre de 8mm que je mets aussi dans mon panier.

APPAREIL DE NETTOYAGE SÉCHAGE STYLPRO

No it’s not a meh at all2… Cela fait plus d’un an que je nettoie mes pinceaux avec ce dispositif et franchement c’est la vie, ne serait-ce que pour le séchage rapide.

Pour le nettoyage, j’ai mes petites astuces économiques pour garantir l’efficacité du nettoyage avec cet appareil.

Pour les pinceaux très sales surtout (ceux qui ont servi aux matières crémeuses) et même les autres en réalité si on est comme moi perfectionniste 😉, je fais un double cleansing comme pour le visage. Je prends du sopalin ou un chiffon qui va servir de support où je viens essuyer mon pinceau après l’avoir imbibé avec de l’eau savonnée ou un spray nettoyant pour pinceaux.

Après cette étape, j’utilise mon Stylpro que j’ai au préalable rempli d’une petite dose de shampoing doux dilué dans de l’eau en veillant à remplir le contenant à pas plus de la moitié. Je n’utilise pas la solution recommandée par le fabriquant car je la trouve trop chère au vu de tous les nettoyages que je fais (minimum 3 par semaine) mais elle est tout aussi efficace. On choisit ensuite l’embout qui correspond à son pinceau et on le trempe à l’aide du manche motorisé moins d’une minute, on n’hésite pas à taper le pinceau dans le fond du bocal pour bien déloger la matière, puis on le sort de l’eau tout en restant dans la partie supérieure noire du globe afin de procéder au séchage grâce à la force centrifuge sans se faire éclabousser.

Après plus d’un an d’utilisation, je n’aurai plus la patience de revenir au laborieux système manuel du tapis en silicone qui me prenait des heures et qui me privait de mes pinceaux pendant au moins une journée de séchage. Une sacrée perte de temps pour moi qui ai besoin d’un pinceau propre à la minute.

Au moment où j’écris cet article, le Sylpro est en rupture de stock, mais j’en ai trouvé un qui a l’air au top et à un prix beaucoup plus raisonnable (10 euros moins cher), si vous aussi vous voulez vous libérer de cette corvée, voici le lien du Nettoyeur Rantizon.

EN CONCLUSION

Ces deux produits sont pour moi des indispensables désormais. Les solutions qui font gagner du temps et qui optimisent l’hygiène ne sont jamais inutiles à mon sens. Toutefois si vous n’avez pas une utilisation régulière de pinceaux, que vous privilégiez surtout les éponges ou que vous n’êtes pas incommodés par le nettoyage manuel, cela pourrait en effet être superflu pour vous, mais pour ma part it’s a game changer3 😉

A bientôt !

1 Enfin bref 2 Non ce n’est pas un truc inutile du tout 3 Ça change la vie

Par défaut
MAKEUP

RCMA Shinto Palette Teint, Ma Revue

Hello Makeupgeeks,

I gat a little something for you… 🎶 (#MN8 for those remember…).

J’avais très envie de mettre en lumière cette palette de fond de teint la Shinto Palette n°11 de la marque RCMA, marque américaine de makeup professionnelle. Très peu utilisée en France par les professionnels du makeup, du moins ceux que j’ai rencontrés, et c’est bien dommage car cette marque et spécialement ses fonds de teint réunissent tous les critères que j’estime nécessaires pour arriver à un résultat professionnel.

Je l’ai découverte, il y a quelques années, en regardant des vidéos YouTube de makeup artists, Wayne Goss pour n’en citer qu’un, mais suis un peu passée à côté, n’ayant pas été séduite plus que ça, jusqu’à ce que j’assiste à la Masterclass de Mario Dedivanovic.

En effet, l’utilisation qu’il en a faite m’a totalement convaincue et décidé à l’utiliser non seulement pour mes réalisations professionnelles, mais également pour mes makeups du quotidien (quand j’ai envie d’un maquillage très longue tenue et non pas pour aller acheter ma baguette au coin de la rue 😉).

~ Description du produit ~

Pourquoi à mon sens, et pas qu’au mien, RCMA est le meilleur fond de teint au monde ?

La première des raisons est très simple, ce fond de teint est formulé sur la base de 50 % de pigment pur quand un fond de teint normal en contient en moyenne entre 8 et 18 %.

Deuxième raison, cette palette de fond de teint contenant 18 nuances pouvant toutes être mélangées entre elles, permet de maquiller toutes les carnations, du teint le plus pâle au plus mat. Il y a beaucoup de nuances SH = sous-ton jaune verdâtre et OL = sous-ton olive, ce qui me réjouit pour les peaux méditerranéennes c’est la palette idéale. Pour les peaux très claires KA sont les nuances appropriées. Pour les peaux noires et métissées, la palette n°10, permet également de répondre au besoin de toutes les nuances de peaux foncées. Ces deux palettes sont très complémentaires.

Troisièmement, considérant la concentration de pigment, il en faut très peu pour faire un teint complet. En plus d’être pratique, dès lors qu’en une seule palette ce fond de teint convient à toutes les carnations, il est économique en ne nécessitant que très peu de produit.

Déjà, si je m’arrête là je suis sûre que toi, MUA qui me lit, tu as déjà mis l’item dans le panier sur Beautylish… I see you guys 👀

Je poursuis avec un quatrièmement, le rendu sur la peau… Point essentiel qui au départ m’a beaucoup fait hésiter, dès lors que je craignais, compte tenu de sa couvrance modulable, que ce FDT soit trop perceptible et produise un effet masque une fois travaillé. Il n’en est absolument rien, le fini est très naturel limite seconde peau, la tenue est incroyable, ayant une peau mixte, la zone T a brillé en fin de journée mais beaucoup moins que d’habitude, moi qui aime les textures légères, j’étais vraiment très à l’aise avec.

Cinquièmement, cette palette permet non seulement d’unifier le teint mais également de sculpter les contours avec la teinte la plus sombre et illuminer les zones du visage qui le nécessitent.

Et bien oui, il y a aussi un sixièmement, le prix ! Elle coûte 72 $ sur Beautylish certes, mais vous en avez pour toute une vie, surtout pour un usage personnel… Il existe des versions individuels ou des mini palettes de 5 des nuances présentées dans la Shinto et de toutes les autres qui seraient plus indiquées pour un usage personnel, plutôt que d’avoir toutes les nuances dont la majorité serait inutile à une seule personne. En revanche, pour les maquilleurs c’est véritablement le choix le plus professionnel, efficace, pratique et économique.

~ Utilisation ~

Dans la mesure où il s’agit d’un concentré de pigment, il faut bien entendu en prélever très peu. Pour ce faire l’idéal est de manipuler la matière à l’aide d’une spatule makeup afin d’effectuer vos mélanges sur une palette en inox, plexiglas ou autres.

Je vous recommande l’application au pinceau plutôt qu’à l’éponge, j’utilise celui de It Cosmetics le 7, à double embout qui est un pinceau plutôt souple pour le teint, vous pouvez parfaire l’application de la matière à l’aide de votre éponge bien déshumidifiée, en effet ce fond de teint étant formulé à base d’huile végétale et de cire, l’eau ne fera pas bon ménage pour bien travailler la matière et garantir sa longue tenue. Il en va de même pour votre crème de jour, évitez d’utiliser celle formulée à base d’eau, huile+eau = cause la migration de matière sur le visage et sa mauvaise oxydation.

Je poursuis, avant de poudrer, en sculptant les ombres de mon visage avec la teinte la plus foncée de la palette qui est un marron taupe froid, idéale pour creuser les joues et les ailes du nez. J’utilise une couleur un peu plus chaude pour travailler le front et les tempes.

Vous pouvez également utiliser les teintes les plus claires pour illuminer les zones qui doivent l’être, mais personnellement je préfère mon correcteur pour cela, le Born This Way de chez Too Faced que j’adore en teinte Vanilla.

Il suffit ensuite de poudrer la zone T et de fixer les ombres avec un bronzer poudre.

Sans filtre, j’ai appliqué une des teintes les plus foncées SH7

Très sincèrement, j’étais septique sur ce FDT au départ, j’avais peur que ce soit trop épais et pas assez naturel. Or, c’est tout à fait le contraire, bien travaillé, on obtient réellement cet effet seconde peau flawless 🙌

Et puis quand un des meilleurs maquilleurs au monde ne jure que par cette palette on comprend pourquoi…

Sans filtre, aucun effet matière on dirait de l’autobronzant, peu de matière et couvrance optimum

~ En conclusion ~

Je ne peux que mettre un 10/10 à cette palette RCMA et la recommander à tous les maquilleurs. Effet seconde peau, longue tenue, aucune oxydation, color match parfait, je ne sais pas quoi dire hormis bravo.

Je suis surprise que cette marque soit très peu utilisée en France. Les makeup artists avec lesquels j’ai eu l’occasion d’échanger investissent tous dans toutes les nuances d’un fond de teint ou font leur petite cuisine avec quelques couleurs de base. Personnellement, j’ai eu l’occasion de me faire maquiller par quelques professionnels et hormis une maquilleuse MAC, le travail du teint, chose pour moi la plus essentielle du makeup, a toujours été très insatisfaisant. C’est pourtant l’étape clé d’un maquillage réussi et ne doit laisser place à aucune approximation à mon sens.

☆ ☆ ☆

Voilà, je finis là-dessus en espérant que cette revue vous aura intéressés. Je vous remercie d’être aussi nombreux à me lire tous les jours, mes statistiques annuelles m’ont annoncé 17K lecteurs et l’année n’est pas finie ! C’est peut-être pas grand chose, mais pour moi c’est si impressionnant de me dire que mes articles ont pu intéresser autant de monde. Merci infiniment de participer à ces partages d’expériences purement authentiques et non monétisés.

Je vous invite à suivre mon blog en cliquant sur « suivre » en bas de l’écran à droite, très peu d’entre vous le font. Sachez que je n’utilise pas vos adresses e-mail à des fins commerciales, cette action permet seulement d’être notifié de mon prochain article et est la seule façon de témoigner un peu de soutien par la même occasion…🌹

Bonne semaine et à très bientôt !

Par défaut
MAKEUP

Eau de Teint CHANEL, Ma Revue

Hello hello… C’est encore moi 😉

En ce moment, je suis dans une période de grand rush avec l’acquisition de mon local et toutes les formalités qui en découlent, mais là je ne pouvais pas juste donner un simple avis sur Instagram pour cette merveille inattendue.

J’ai acheté ce nouveau fond de teint, sorry… Eau de Teint Chanel par hasard et sans, au préalable, avoir lu ou vu d’avis à son propos, chose que je m’étais pourtant promise de ne plus refaire #onneserefaitpas. L’achat impulsif par excellence… Même histoire que pour le Dior Backstage, j’ai testé une pompe sur le dos de ma main et re-felt in love, I never knew love like this before et tout le bazar… 🙃

20190727_183536-min.jpg
Sans filtre

~ What is it about ? ~

Alors, on est sur une belle innovation, une texture eau incorporée de perles de pigment qui éclatent au contact de la peau à l’application, c’est monstrueux de technologie chimique 🤪. L’étudiant en chimie me dirait : « mais n’importe quoi c’est le principe d’une émulsion quoi… Tu mets de l’eau, tu mets de l’huile, c’est normal que ça reste en suspension quoi…👨‍🔬 » 🤪

Quoi qu’il en soit, c’est une formule vraiment très surprenante et inédite pour moi, une sorte de micro bubble tea 😉

Cette Eau de Teint fait partie de la gamme Les Beiges de Chanel, existe en 4 teintes, j’ai opté pour la Medium Plus. Cette teinte est trop foncée pour moi en temps normal, mais match parfaitement avec mon cou et le reste de mon corps autobronzés 😀

Chose essentielle pour moi, j’ignore si ce produit contient une protection solaire, ce dont je doute, dès lors que j’ai cherché sur quelques sites une information à propos de son SPF, et nada… Pour ce type de fond de teint très light propice à être porté en été c’est un peu dommage.

Enfin, autre point important avec ce fond de teint, il faut aimer le glow, aimer briller, si cela n’est pas votre cas, que vous préférez un fini mat ou juste lumineux mais pas trop, il ne saurait vous convenir.

~ La Couvrance ~

Alors là, il faut être précis, la couvrance est infime, on est à la limite de l’inexistence. Je m’explique.

La texture est tellement fine qu’on a l’impression d’appliquer de l’eau avec le petit pinceau applicateur fourni. Au départ on peine à distinguer où la matière se dépose mais elle est bel et bien existante et se matérialise par un glow, une lumière qui m’a totalement convaincue. Je dois vous avouer que pendant les 5 premières secondes d’application je suis me sentie « arnaquée« , je ne voyais pas de différence avec la partie de mon visage où je n’avais rien appliqué, puis la lumière fut… La luminosité de mon teint m’a totalement séduite et rendue le sourire.

Pour une bonne utilisation optimale, il est recommandé d’appliquer la matière sur le dos de la main pour la chauffer et l’appliquer ensuite.

20190727_183552-min.jpg
No filter
20190727_183615-min.jpg
Still no filter…

Cette Eau de Teint est encore plus « no matière » que le Face&Body de Mac qui lui est déjà un fond de teint très léger et peu couvrant.

Bien entendu, l’Eau de Teint Chanel n’a opéré aucune couvrance sur mes rougeurs des ailes du nez, ni de mes cernes. Le teint est unifié par la lumière mais les aspérités de la peau se voient en transparence donc ce produit est idéal pour les peaux bien entretenues, hydratées et avec peu d’imperfections.

J’ai une peau mixte à tendance grasse, quoique plutôt mixte en ce moment, je trouve qu’il s’adapte bien au PH de celle-ci. Il Étant donné qu’il n’y a pas de matière visible, je ne vois aucune oxydation irrégulière en fin de journée, j’aime toujours autant la luminosité du teint.

20190727_183641-min.jpg
En zoomant, on arrive à se faire un idée de la puissance du glow…

~ En conclusion ~

Si comme moi vous avez un grain de peau correct avec juste des rougeurs et/ou cernes, que vous n’aimez pas le fond de teint, que vous aimez les teints frais, lumineux en transparence sans aucun effet matière, vous allez adorer cette Eau de Teint.

Mon seul vrai bémol tient au fait qu’il n’ait a priori pas d’SPF, mais sans certitudes, dès lors que je n’ai pas réussi à trouver d’indication à ce propos.

Me concernant, je suis toujours à la quête du fond de teint le plus imperceptible du monde, et je crois l’avoir trouvé, on ne peut pas faire plus imperceptible. Il aurait été parfait s’il avait un chouïa plus de couvrance. En réalité ça ne me dérange pas outre mesure, et encore moins en période estivale, d’autant plus que j’applique un correcteur sur mes ailes du nez et mes cernes avec un rendu encore plus naturel, vu qu’il y a zéro superposition avec l’Eau de Teint Chanel.

En revanche, si vous souhaitez dissimuler quelques imperfections, avoir un fini sophistiqué avec une vraie couvrance de teint unifié et de la matité, ce produit ne vous conviendra absolument pas.

L’idéal est toujours de demander à ce qu’on vous fasse un échantillon à essayer tranquillement chez-soi. L’Eau de Teint Chanel est au prix de 60 euros. J’espère pour moi qu’il ne fait pas partie d’une collection éphémère comme mon super highlighter en stick de la marque que je n’ai jamais trouvé en France !

Merci de m’avoir lue et bonnes vacances aux veinards aoûtiens 💋

Par défaut
MAKEUP

Mario Dedivanovic’s Makeup Masterclass

Hi makeup lovers ! Hope ur doing fine…😊

Chose promise, chose due… Je viens vous faire part de mon expérience avec The Masterclass of makeup du célèbre et talentueux makeup artist Mario Dedivanovic qui s’est tenue samedi 9 février 2019 à Los Angeles.

J’ai eu la joie de passer une semaine à Los Angeles pour cette occasion.

Comme vous le savez, si vous avez pu consulter mes autres publications, ce n’est pas ma première escapade californienne. J’ai passé un agréable séjour comme d’habitude quand je me rends aux USA, je me sens vraiment comme à la maison, dans mon élément… Seul regret, ne pas y être allée avec mon mari chéri qui m’a manqué comme jamais #coeurbrise…

Bref allons à l’essentiel 😉

L’événement qui a commencé à 13 heures pour finir à 18 heures, a eu lieu dans le quartier de Downtown L.A., à l’intérieur du somptueux Orpheum Theatre tout près du Ace hôtel.

Une impressionnante file d’attente plus tard, nous avons pris place à l’intérieur dudit théâtre après distribution d’un joli carnet de notes, stylo et bouteille d’eau à l’effigie de « The Masterclass ». Goodies que j’ai d’ailleurs conservés just for the nostalgia

* * *

En guise d’avant-propos, une vidéo introductive nous présentant le parcours de Mister Mario Dedivanovic, dont je vous passe les détails, qui relate entre autres ses débuts de maquilleur et de son fulgurant succès, grâce notamment aux réseaux sociaux ayant massivement relayé ses techniques de maquillage sur la belle Kim Kardashian et son incourtournable contouring.

Pour cette session à Los Angeles particulièrement, compte tenu du lieu, nous avons eu la chance d’être en présence de deux invitées exceptionnelles et personnalités les plus influentes de la Beauty Industry, à savoir Mrs Anastasia Soare (fondatrice de la célèbre marque Anastasia Beverly Hills) et naturellement Mrs Kim Kardashian West, cette dernière ayant servi de modèle.

* * *

~ La première partie ~

La démonstration a débuté par le travail de maquillage des sourcils de Kim par Anastasia, avec ses techniques habituelles et bien sûr l’utilisation de ses produits qui sont, sans conteste, les meilleurs sur le marché, du moins pour cette partie du visage.

Personnellement, je ne commence pas par les sourcils lorsque j’exécute un makeup, tout simplement parce que ça m’obligerait à revenir dessus après les applications de correcteur, de poudre, etc. Toutefois Mario préfère commencer par les sourcils quitte à les retoucher en fin d’application de l’ensemble des étapes du makeup, cela lui permet de mieux visualiser le travail des fards, why not…

* * *

~ La performance du Maître ~

Je ne vais pas vous détailler step by step toutes les longues étapes du maquillage qu’il a réalisé et duquel j’ai pris toutes les notes nécessaires, mais je vais plutôt vous partager ce qui m’a semblé intéressant voire étonnant.

Pour cette démonstration, il a réalisé ce qu’il appelle un « Makeup Glam« , avec un smokey eye brun, un teint bronzy et des lèvres nudes… Le classique look qu’il a l’habitude de « performer« .

~ Les yeux ~

A l’instar de la majorité des maquilleurs professionnels, il commence par le travail des yeux en unifiant toute la paupière avec un correcteur crème qu’il fixe avec une poudre libre, puis il illumine l’arcade, il travaille ensuite un crayon brun en ras de cil, enfin applique un fard crème qu’il fixe avec un fard poudre d’un ton similaire…

Bien sûr, je synthétise, sa technique est vraiment très précise, il y va à tâtons et tout en légèreté. Il recommande d’appliquer la matière très progressivement avec le moins de pression possible afin de trouver l’équilibre idéal du bon dosage de la matière. Mieux vaut en mettre peu quitte à en rajouter si besoin, que trop au risque de tout gâcher.

Quant aux marques, il utilise beaucoup de produits RCMA, une marque professionnelle, ainsi que du Marc Jacobs, KKW Beauty bien sûr, ABH et également quelques marques de drogstore. Pour les marques, j’émets toutes réserves, vous vous doutez bien que de ce point de vue tout est question de sponsoring… Néanmoins RCMA est une marque référence auprès des maquilleurs du monde entier et pour avoir eu l’occasion de tester une des palettes FDT, I now know the reason why…

~ Le teint ~

C’est définitivement ce qui m’a le plus intéressée, le teint est vraiment le point essentiel du makeup, sans un teint réussi à la perfection, le reste du maquillage est sans intérêt.

Ce qui m’a interloqué dans sa préparation du teint, c’est le fait qu’il commence par appliquer un primer, en l’occurrence celui de Tatcha The Silk Canvas, avant la crème hydratante de la même marque (offerts dans le goodie bag) dans le but, selon lui, que le fond de teint accroche mieux la peau et en assure la tenue.

J’ai donc eu la curiosité d’essayer et il est vrai que le résultat est plus homogène, plus fondu, comme si vous aviez mélangé votre crème de jour à votre fond de teint en définitive. Cet ordre permet, selon moi, d’optimiser la couvrance du FDT et le naturel du fini. Quant à la tenue, je n’ai pas constaté de différence…

Après la préparation de la peau, il applique un correcteur orangé sur les zones brunes, le FDT (RCMA), anti-cernes, bronzer crème, bronzer poudre, highlight, etc…

Selon lui, il est essentiel de prendre soin de fixer la matière, notamment bien presser les matières crémeuses à l’éponge et les fixer avec une matière poudreuse.

Le travail du teint a été le plus long, ponctué d’innombrables moments quasi obsessionnels d’ « estompage » et de « tamponnage » de la matière pour assurer un résultat « peau parfaite » et sans effet de matière.

Il a poursuivi en réalisant son fameux contouring avec une démonstration de baking, highlighting et le tour était joué.

Il a enfin fini par les lèvres, fixé le tout avec une brume Tatcha avant de poser le mascara (Voluminous de l’Oréal) et quelques bouquets de cils individuels et Voilà !

En général, Mario met 1h30 environ pour réaliser un makeup pro hors démonstration.

Là, vu qu’il s’agit d’une démonstration avec participation du public, créant ainsi une interactivité avec l’artiste auquel nous pouvions poser nos questions, le temps s’est vu rallonger… Bien entendu, nous avons eu droit à quelques petites pauses et à un petit en-cas pour tenir 5 heures de cours 🤪

* * *

~ Le goodie bag ~

Très sincèrement, ce fameux goodie bag m’a encore plus motivé à traverser l’Atlantique, en plus du plaisir de me rendre aux USA.

Considérant le prix de la place Gold qui était à 499$, on peut dire que nous avons été avantagés vue la valeur du goodie bag qui dépasse le double de cette somme… Il me rembourse même mon billet d’avion ! Etant précisé qu’il y avait deux types de goodie bag, le jaune, celui des pauvres 😁 et le noir qui est plus fourni en produits et destiné à ceux qui ont acheté une place VIP à plus de 1500$

So, que contient-il ? Du makeup bien sûr, mais aussi des cosmétiques, je pense notamment à ceux de la marque japonaise Tatcha pour la plus prestigieuse. Pour le maquillage, nous avons du Laura Mercier, ABH, Hourglass, It Cosmetics, et bien d’autres marques que je n’avais jamais eu l’occasion de tester.

Je vous mets en images ci-après l’intégralité du contenu du goodie bag.

* * *

~ The Certificate of Completion ~

En sortant du Théâtre et en même temps que le lourd goodie bag, il nous a été remis un certificat de participation et d’achèvement à cet événement.

Mais bon… Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’on soit makeup artist après avoir suivi une telle classe, ça participe certes utilement à enrichir ses connaissances dans cette discipline mais le plus gros reste la pratique et une solide formation classique de base.

Quant à ceux qui s’interrogent sur l’opportunité d’assister à cette masterclass, je pense que si vous aimez précisément le travail de cet artiste, son style, sa vision du glamour, et que c’est celui dont vous voulez vous inspirer professionnellement, il faut sans nul doute y assister car au au-delà de l’aspect « entertainment » d’un tel rassemblement, l’enseignement dispensé n’est vraiment pas négligeable.

* * *

En conclusion,

Ce fût une expérience très profitable à mes yeux, j’en suis ressortie enrichie par la simplicité et la technicité de ce maquilleur. Simplicité car son style à travers ses maquillages est toujours glamour, chic avec une relative sobriété quand on le compare à d’autres MUA qui exécutent des looks beaucoup plus chargés et très « colorful » qui, personnellement ne me séduisent pas, bien que j’en reconnais et salue la performance. Je suis davantage sensible à la représentation que Mario Dedivanovic a de la femme moderne et sophistiquée toute en élégance et qui consiste à sublimer la beauté naturelle de la personne qu’il a entre les mains et non pas de la déguiser en la fardant de manière outrancière. J’adhère entièrement à son approche et à sa vision de la beauté, tout en finesse et délicatesse qui se ressent même à travers ses gestes techniques.

De tous les MUA, c’est celui que je rêvais de voir « performer » pour toutes ces raisons et celui dont le style m’inspire le plus.

Petite anecdote : en rentrant à l’hôtel après cet événement j’ai eu l’occasion d’entendre des jeunes femmes un peu déçues « débrifer » et déplorer le fait que Mario ait réalisé un maquillage un peu trop simple à leur goût. Mais c’est son style ! Quand on connait un minimum le travail de ce Monsieur, il est impossible d’émettre une telle appréciation, dans la mesure où il est connu pour ses looks bronzy, nudes, glamours chics, et sophistiqués mais toujours très raffinés et sensuels. Si on veut du cutcrease à la DragQueen, il faut aller voir un Mitchell ou une Michelly Palma qui réalisent talentueusement de tels makeups.

Voilà pour mon petit compte-rendu de classe 😁 J’espère que celui-ci vous aura intéressés.

Je ne vous mets pas ici les videos que j’ai faites, leur format est beaucoup trop lourd, elles sont visibles néanmoins sur mon InstaStory pour les intéressés (@samialexploratrice) 😉

Pour la suite de mes explorations, j’ai fait une courte escapade plutôt pluvieuse en Suisse en ce début de semaine, histoire de me ravitailler en bon chocolat de Pâques (#regimemaisbon), visiter Genève et aussi pour récupérer une petite commande (#shoppingsansfrontiere)…

Je vous souhaite une très bonne semaine et à très bientôt 💋

Par défaut
MAKEUP

Pat Mcgrath Makeup, ma Revue

Ça y est ! Pat Mcgrath est enfin dans ma collection makeup ! J’avais tellement hâte d’aller à la rencontre de ces produits convoités depuis des mois sur le net et que j’ai pu me procurer, cet été, lors de mon voyage à Las Vegas.

J’ignorais que Pat Mcgrath avait développé sa ligne de makeup Pat Mcgrath Labs, ce n’est que l’année dernière, que, tout à fait par hasard, j’ai découvert son site internet (le retard français encore et toujours…).

Avant de commencer, un petit portrait en quelques mots sur cette talentueuse makeup artist britannique. Pat Mcgrath, une réelle success story… Elle est l’une des maquilleuses les plus reconnues et influentes dans son domaine. Si vous êtes friandes de défilés et de magazines mode vous avez sûrement dû entendre parler d’elle ou croiser son nom en signature de collaborations avec bon nombres de créateurs haute couture. J’ai en tête ses magnifiques makeup, notamment ses belles bouches vinyles ou tout en paillettes et d’autres sublimes performances artistiques, lors des défilés Dior par exemple. Elle a également collaboré au développement de la ligne de makeup Armani, d’où mon grand amour pour cette marque depuis des années d’utilisation… C’est une véritable artiste avant-gardiste qui a pour beaucoup révolutionné et contribué à la modernisation du makeup world. On peut considérer que Lady Mcgrath est la Anna Winthour du makeup…

So let me introduce you… first of aaaalll… The Mothership III Subversive Eye Palette ! Ta daaaaaa… Oui je sais, j’en fais des caisses mais réellement mon enthousiasme n’est pas feint, je l’A_Dore.

C’est un produit haut de gamme, packaging artistique, la palette est lourde (dans tous les sens du terme) et témoigne de la qualité des matériaux choisis pour sa conception, grand miroir, les inscriptions au dos sont gravées sur du métal doré, on est loin de la palette en carton. Malheureusement son prix n’est, vous vous en doutez, pas donné, 125 $, oui ça fait un petit peu mal 🤑.

La Mothership III a été pour moi un inexplicable coup de cœur, qui m’a moi-même surprise dès lors que je suis une inconditionnelle de looks nudes ou plutôt bruns pour les yeux (allez avec un peu de rose quand je suis prise d’une folie artistique 😁), ce qui est à l’exacte opposée de ce que propose cette palette. En effet, ses couleurs sont uniques, on comprend pourquoi elle a été nommée « Subversive« , le choix des nuances est très surprenant, spécifiquement ses 4 fards duochromes avec leur subtile effet caméléon holographique, mention spéciale pour le fard « Blitz Amethyst » qui est un magnifique bleu violet à allier au fard brun mat « Lazarus« , une Mer_Veille… C’est une véritable « bouffée de fraîcheur » chaleureuse (oui je fais aussi des oxymores en plus de mes délits d’anglicismes) qui secoue le train train « so boring » de la makeup industry, vous verrez ce genre de palette nulle part ailleurs, elle se démarque et ça fait tellement de bien à la créativité.

Ce ne sera certainement pas une « everyday go-to » palette pour la plupart d’entre vous, c’est à mon sens une palette plus à destination de makeup de soirée, de looks plutôt élaborés ou alors nudes avec juste une touche très lumineuse sur les yeux, quoique personnellement je n’ai aucune réticence à me faire un makeup soutenu en journée. A bat les conventions n’est-ce pas… 😉

Pour les fards métallisés et surtout les duochromes, préférez une application au doigt plutôt qu’au pinceau, d’ailleurs notre maquilleuse reconnaît préférer l’application au doigt pour plus d’intensité, à l’instar de beaucoup de makeup artists qui n’hésitent pas à travailler la matière de cette manière. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas pêcher 😇 c’est pro même ! Natasha Denona, Charlotte Tilbury, elles le font toutes…

Bon à savoir : fards faciles à travailler, très peu de chutes, ce qui est particulièrement rare avec les fards très scintillants, certains plus clairs voient leur intensité se démultiplier quand ils sont apposés au fard noir de la palette.

Ci-après les swatches de la Mothership III (vraiment plus beaux en vrai).

J’ai également pris la palette Sublime bronze, que j’utilise plus régulièrement que la Subversive, étant très makeup brun doré, elle est au prix de 55$.

Je vous mets également ses swatches ci-après.

Il est évident que ces palettes ont un certain coût, si vous n’êtes pas une MUA ou une accro du makeup, je ne vous les recommande pas spécialement, vous pouvez évidemment trouver des dupes de duochromes qui peuvent très bien faire l’affaire à prix plus abordables.

Le seul bémol est que ces deux palettes ont peu de couleurs de transition, à savoir qu’il n’y a qu’un seul fard mat dans la Sublime Bronze, de ce fait on ne peut pas faire un makeup complet des yeux sans une autre palette qui en contient davantage, contrairement à la Star Palette de Natasha Denona par exemple, qui est elle très complète, mais dont les couleurs sont plus classiques. Mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie 😉.

J’ai enfin shoppé un rouge à lèvres nude plutôt crémeux en teinte « Labeija », pour 38$. Le packaging est magnifique dans le même esprit que celui des palettes et le design du tube est chic-issime, noir orné d’une jolie bouche au niveau du fermoir. Très sincèrement, j’ai plus craqué pour le contenant, c’est pour moi un RAL lambda mais le tube est tellement beau… Oui je suis faible je sais…

Quant à la texture du RAL, je trouve la formule agréable, assez opaque, la tenue est celle d’un RAL normal de ce type avec transfert. Une très jolie pièce qui fait son petit effet 💋.

Si vous êtes une fanatique de makeup, je vous invite à découvrir cette gamme de palettes, à savoir les Mothership I, II et la IV qui vient de sortir et qui est aussi somptueuse, j’évite de la regarder pour ne pas succomber à la tentation qui risquerait de me coûter des frais de douanes punitifs… Pour ma part, je vais me calmer et me raisonner parce qu’entre Natasha et Pat, je suis ruinée (du moins jusqu’au prochain voyage aux États-Unis) 🤗.

Prochaine palette en revue ; la Star Palette de Natasha Denona que j’adore ou la nouvelle Huda Beauty qui va bientôt sortir et qui promet de révolutionner la matière 😁, affaire à suivre…

Merci de m’avoir lue, j’espère que cet article vous aura intéressés voire passionnés, quoi qu’il en soit suivez mon blog et faites-le voyager 🌍!

Par défaut
MAKEUP

Fond de teint Dior Backstage, La Revue

En un mot : J’adore ! Point final à la ligne 🤩

Mais si je vais quand même vous dire pourquoi je l’aime.

Et pourtant le make-up Dior n’est vraiment pas my cup of tea à la base, à tel point que j’ai failli passer à côté de ce formidable produit qui est désormais un inconditionnel de ma routine « makeupienne » de cet été.

Lorsque j’ai testé chez Sephora ce fameux fond de teint Dior Backstage, par pure curiosité sans aucune attente particulière, j’ai de suite été conquise (sans blague…). J’ai appliqué une micro-pompe sur le dos de la main, j’étais avec mon amie Ibti, et je me souviens lui avoir dit : « wowowowowowoooo c’est vraiment pas mal di tout di tout di tout !!!« . Juste avec une goutte de cet élixir je me suis tout de suite imaginée le rendu sur le visage grâce à sa texture fine inédite, sa luminosité, l’effet no-matière, vraiment tout ce que j’aime dans le maquillage pour un effet « I woke up like this« . Et ça n’a pas loupé !

Donc oui obligé de l’acheter, 39 euros, ça va j’ai connu pire, petit clin d’œil à mes FDT Armani 😏 que j’utilise désormais très peu, n’est-ce pas…

Quand je suis arrivée chez moi pour le tester on my face, ce fût comme une révélation, un coup de foudre, je me suis entendue fredonner  » I never knew love like this before… » (chanson des Organiz des années… euh… 🤔🙄😋).

Je l’ai pris en teinte 3WO, d’ailleurs le nuancier est très bien conçu. Les teintes olive notamment pour les peaux méditerranéennes comme la mienne sont parfaites.

Pour l’application, je préfère le pinceau à l’éponge, mais sans étirer la matière, juste en la tamponnant pour avoir plus de couvrance car c’est un FDT très liquide au rendu archi naturel quasi imperceptible et de ce fait la couvrance est assez légère. Il est idéal pour les peaux comme la mienne avec peu d’imperfection, il fait son job d’unificateur de teint à la perfection, en revanche je dois insister à l’application pour dissimuler mes rougeurs sur les ailes du nez.

L’application avec un pinceau de ce type est l’ideale pour optimiser la couvrance (pinceau Kabuki F83 Sigma)

Après l’avoir mis à l’épreuve toute la journée sous un soleil de plomb, je peux affirmer sans aucune hésitation que la tenue du Dior Backstage est parfaitement flawless, sans aucune oxydation et est la meilleure que j’ai connue jusqu’à présent tous fonds de teint confondus et je mets même dans le lot mon FDT préféré de tous les temps, à savoir le Laura Mercier Flawless Fusion Fondation, dont je vous parlerai plus en détail un jour prochain.

J’utilise ce FDT Dior depuis le début de l’été et habituellement en été j’alterne en mettant une BB crème ou juste de la poudre compacte, mais là je trouve la texture de ce fond de teint tellement légère que toutes les autres alternatives me paraissent lourdes en comparaison.

Pour conclure, je pense l’adopter pendant un bon moment (pour toute la vie même) c’est le fond de teint idéal pour ma peau mixte à grasse, il tient toute la journée jusqu’au soir sans s’oxyder, le rendu est le plus naturel que j’ai connu avec zéro effet matière. Je n’ai pas de zone de sécheresse actuellement donc je ne sais pas comment il est accueilli par les peaux sèches. C’est l’occasion de rappeler qu’avant toute application de fond de teint il y a des préalables indispensables à ne pas skiper, à savoir une bonne hydratation quotidienne et un bon nettoyage de peau régulier pour se débarrasser des cellules mortes qui ternissent l’éclat naturel du visage, sans ces étapes même le meilleur fond de teint du monde n’y pourra rien !

Si vous avez eu l’occasion de tester ce fond de teint, n’hésitez pas à venir m’en toucher un mot histoire de voir si mon enthousiasme et ma satisfaction sont partagés ou pas 🤔😉.

💖 N’oubliez pas de vous abonner à mon blog, le concours est toujours ouvert 💖

Très bonnes vacances aux aoûtiens et courage aux autres, pour ma part c’est bientôt mon tour J-8 avant Vegas et Hawaï 💋😎💋…

Par défaut
MAKEUP

O! Mega Bronze Marc Jacobs, revue sur mon bronzer préféré

C’est le genre de bronzer auquel j’ai envie de dire « mais où étais-tu durant toutes ces années ! ». J’espère être la plus objective possible pour vous parler de ce petit bijou make-up, dès lors que, vous l’aurez vite compris, je l’apprécie particulièrement, c’est pour moi le meilleur produit de la gamme Coconut de Marc Jacobs, la brume noix de coco est à tomber également.

Pour celles qui ignorent à quoi sert un bronzer, petit rappel… Vous devez savoir que son but est avant tout de réchauffer le teint, après que celui-ci ait été unifié avec un fond de teint ou une BB crème. Idéalement et selon la forme de votre visage, il s’applique avec un gros pinceau touffu qui diffuse bien la matière sur les tempes, au sommet du front, sous les pommettes, sous l’ovale du visage, etc. Sa teinte est en général chaude pour apporter cet effet bonne mine. Il se distingue des poudres qui servent à sculpter le visage, à savoir les palettes de contouring dont la poudre plus foncée est, en principe, de couleur un peu plus froide et avec beaucoup moins de pigment orangé qu’un bronzer, qui elle sert à creuser les joues et affiner d’autres parties du visage avec un pinceau spécial contour plus petit et plus précis. Souvent, le bronzer est utilisé pour faire office de contouring (je le fais aussi), mais rappelons-nous que ce n’est pas sa vocation première.

20180704_1945582242882217021389816.jpg
J’aurais bien aimé faire cette photo avec une noix de coco, mais j’en n’avais pas sous la main 😀

Pour ce qui est de notre bronzer O! Mega Bronze de Marc Jacobs, j’ai bien peur de ne lui trouver aucun défaut, hormis peut-être sa taille qui ne le rend pas propice à être emporté dans une petite pochette, mais ça devient une qualité vu que vous aurez beaucoup plus de produit, pour toute une vie même, et pour le prix (43,50 €), c’est quand même mieux.

Passons donc à ses avantages, j’en aurai plus à dire 😉 !

Pour commencer avec son packaging, j’ai l’impression que tous mes sens sont sous le charme, que ce soit par la finesse du poudrier blanc glacé, le grand miroir, le petit bouton d’ouverture doré et surtout le parfum de noix de coco, c’est pour moi une véritable gourmandise… Pour celles qui n’apprécient pas les parfums dans les produits de make-up, sachez que le même poudrier existe en noir sans parfum de noix de coco.

Avant l’application, on se dit que ce sera un peu trop clair pour un bronzer, mais dès les premiers coups de pinceau passés, on ne peut qu’être conquise par la finesse et la subtile couleur du pigment qui vient réchauffer le teint et apporter un effet bonne mine immédiat. C’est le type de bronzer à teinte universelle et mat surtout (sans nacre ou paillettes abominables) qu’on doit toutes avoir, qu’on ait la peau claire ou métissée ça matche parfaitement, pour les peaux noires en revanche il sera sans doute un peu trop clair.

Que ce soit pour réchauffer son teint ou même sculpter son visage rapidement en quelques coups de pinceau, il fait son job de façon très subtile avec la pigmentation idéale, à savoir ni trop chaude, ni trop terne qu’ont certains produits de ce type.

* * *

En conclusion,

J’étais une adepte du Hoola de Benefit, qui était quasiment l’unique bronzer mat qui trouvait grâce à mes yeux, mais après avoir testé celui dont s’agit, je suis définitivement convertie 😉

Si vous avez peur de ces bronzers très mal dosés en pigments orangés et irisés qui vous font ressembler à une orange sanguine mixée à une boule à facettes, sachez que le O! Mega Bronze ne vous décevra pas, c’est une valeur sûre.

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, ça me fait toujours plaisir et à vous abonner à mon blog.

A très bientôt !

Par défaut
MAKEUP

Palettes contour crème : ANASTASIA Beverly Hills Vs ICONIC London

LRM_EXPORT_20180620_010157

Il y a quelques jours, je recevais ma nouvelle commande Iconic London, ayant été plus que conquise par l’highlighter, dont je vous ai fait un petit comparatif un peu plus bas, j’ai eu donc envie de voir ce qu’il en était des autres produits de cette marque, d’autant plus qu’un mail de remerciement m’a été envoyé, ainsi qu’une promotion m’offrant une palette pour toute nouvelle commande !

Il n’en fallait pas plus pour me convaincre, j’ai donc fait quelques achats dont je vous parlerai sans doute après les avoir testés. Pour le moment intéressons nous à cette fameuse palette gracieusement offerte !

* * *

Packaging noir, sobre, avec un grand miroir et surtout en plastique rigide (polypropylène) et non pas en carton qui s’abîme en un rien de temps. Cet effort de présentation est très appréciable comparée à celle plus fragile d’Anastasia Beverly Hills qui, à terme, peut se retrouver dans un piteux état. Le contenu à première vue me semble correspondre à ma carnation sans obligation de mélange. Toutes les teintes sont sublimes et j’ai un gros coup de cœur pour le « sculpt & define » qui est un excellent bronzer pour creuser subtilement mes joues.

Les fards de la palette Iconic London peuvent tout à fait se mélanger entre eux, ce qui permet d’en moduler l’intensité et de trouver l’idéale teinte. Ils peuvent également être fixés avec un bronzer poudre sans risque d’effet matière grâce à leur texture légère. Avec la palette ABH, j’évite cette étape, dès lors que la texture de ses fards est un peu plus riche et rend l’ensemble un peu trop chargé pour un maquillage de jour qui se veut frais et léger, une poudre translucide fixatrice étant suffisante pour assurer une bonne tenue.

Pour ce qui est de la texture de cette palette Iconic, je la trouve très facile à travailler, les teintes sont lumineuses et se fondent parfaitement à la peau.

Bien que la texture soit fine, la tenue est aussi bonne que celle de la palette ABH.

Mon seul reproche est qu’il n’existe pas d’autres nuances différentes de cette palette à l’instar de celle d’Anastasia qui existe en trois différentes palettes à savoir la Light, la Medium et la Deep, ce qui contenterait toutes les carnations.

Quelques petits swatches…

* * *

Concernant la palette Anastasia Beverly Hills que j’ai en medium, sa formule est, quant à elle, très crémeuse et beaucoup moins légère que celle de la Iconic et de ce fait demande un plus grand de travail d’estompe. Son application nécessite vraiment plus de passages pour se fondre à la peau.

Son nuancier m’oblige à faire quelques mélanges pour avoir la teinte de bronzer qui me corresponde, sachant que je suis un peu tatillonne sur ce point, je le veux plutôt froid pour avoir un véritable effet creusé naturel au niveau des joue et créer une jolie ombre qui rendra les pommettes plus saillantes. Les pigments trop chauds permettent difficilement ce rendu, à mon sens. Pour obtenir ma teinte idéale de bronzer avec cette palette, j’ajoute la teinte la plus claire (Banana) à l’un des ķbronzer.

Néanmoins, j’apprécie qu’il y ait un fard corail orangé, qui peut servir de blush ou de correcteur pour neutraliser les cernes bleus et foncés.

La tenue des fards est relativement bonne, dès lors que je les utilise surtout en été, une saison durant laquelle le make-up est souvent malmené et demande plus de retouches, ceux-ci tiennent sans problème jusqu’au soir. Il est d’ailleurs pour moi inutile de les fixer avec une formule poudre, pour éviter une surcharge de matière qui donne une impression de teint plâtré, la fameuse cakey face.

Si vous avez une peau mixte à grasse, un voile de poudre translucide sur la zone T suffira et le rendu n’en sera que plus léger sans cet effet tronche de cake 😂.

Enfin, pour ce qui est du look de cette palette, le packaging n’est pas très heureux après quelques temps d’utilisation, il pourra vite défraîchir comme vous pouvez le constater en photo, surtout si vous voyagez beaucoup avec.

Quelques petits swatches…

* * *

En conclusions,

J’ai un réel coup de cœur pour la palette Iconic London (41€ sur le site Iconic London). Elle ne va pas me quitter cette saison. Je la recommande sans réserve. Ses fards légers et lumineux me conviennent davantage que ceux plus texturisés et épais de la palette Anastasia Beverly Hills (48 € chez Sephora). En revanche si vous avez la peau foncée, cette dernière en teinte Deep vous donnera entière satisfaction.

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, ça me fait toujours plaisir et à vous abonner à mon blog

A très bientôt !

Lire la suite
Par défaut
MAKEUP

Meilleur Highlighter crème-liquide : ICONIC Vs BECCA

LRM_EXPORT_20180620_010149

Aujourd’hui je viens comparer deux illuminateurs liquides, voire plutôt crémeux s’agissant du Becca, ayant récemment commencé à utiliser quelques produits best-seller de cette marque londonienne (je parle d’Iconic London), nouvelle dans ma routine make-up.

En réalité, ces deux produits n’ont pas vraiment l’exacte même utilité. L’Iconic est un véritable highlighter liquide mais le Becca Shimmering Skin Perfector est principalement un illuminateur de teint qui peut être utilisé comme highlighter, et c’est ainsi que je l’utilise.

LRM_EXPORT_20180620_010153.jpg

Je vais commencer par ce dernier que je connais depuis un bon bout de temps désormais. Il est proposé en plusieurs tons et je l’ai préféré en teinte Opal, un sorte d’abricoté. Il procure un très joli glow tout en légèreté qui va se fondre à votre base de teint pour apporter l’aspect satiné là où vous l’aurez apposé, à savoir en général en sommet de pommettes près des tempes, au centre de l’arrête du nez, sur l’arc de cupidon et j’en rajoute aussi sur le menton pour le rendre un peu plus proéminent.

Pour ma part, je trouve ses tons champagne très subtiles. Trop subtiles ? Non, dès lors que sa vocation principale est d’illuminer le teint en le mélangeant au fond de teint par exemple, ou avant d’appliquer celui-ci, en base de teint. En revanche, utilisé comme highlighter, j’apprécie moins le fait de l’associer à une base poudrée. En effet, jai pu constater un léger « effet matière » lorsqu’a été utilisée une poudre de finition par exemple, ceci étant sûrement dû à sa texture crème.

Je n’ignore pas qu’il est en principe recommandé d’utiliser les bronzer, blush et highlighter crémeux ensemble et de ne pas les associer à leurs cousins en poudre, mais Quid de la poudre translucide fixatrice sur laquelle ma peau mixte à grasse ne peut pas faire l’impasse ? Là etait mon dilemme jusqu’à ce que je tombe sur… (Quelle belle transition n’est-ce pas ?)

LRM_EXPORT_20180619_230930.jpg

Iconic London Highlighter in Original shade. A l’instar du Becca, il est décliné en plusieurs teintes toutes aussi jolies les unes que les autres. J’ai choisi la teinte Original, également un champagne qui ressort aussi bien sur mon teint pâle d’hiver que celui plus chaud d’été, le compromis quoi…

La nacre de l’Iconic est beaucoup plus intense que celle du Becca, normal Becca n’est pas un highlighter à proprement parler. Sa formule huileuse pénètre très facilement, notez qu’il en faut vraiment peu et que plus il est travaillé, plus il est fondu à votre teint pour un rendu glowy très naturel.

Pour un rendu plus soutenu ou pour un effet longue tenue, il peut être intensifié par un highlighter poudre sans risque d’effet matière grâce à sa texture fine.

Vous l’aurez compris, pour moi l’Iconic est mon grand coup de coeur, il n’est disponible que sur le site de la marque au prix de 38€. Le Becca quant à lui est disponible chez Sephora à 38€ également.

Notez que j’avais opté pour le modèle voyage à 16€.

Quelques petits swatches sous différentes lumières et sans filtre…

En haut le Becca et en bas l’Iconic

💗 N’hésitez pas à me donner votre avis et à vous abonner à mon blog 💗

Par défaut